UA-64836600-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/04/2013

Dans les pas du grand Meaulnes, Une évocation musicale et poétique de l’œuvre d’Alain-Fournier.

Le 18 avril 2013 à 20h45, la salle des fêtes de St Jean Delnous,  « Art et culture en Ségala » propose la création d’un spectacle de lecture musicale à l’occasion du centenaire de la parution du «Grand Meaulnes » (1913).


grand meaulnes,aain-fournier,littérature,maison d'écrivain françois fabié,aveyron,cristal baschet,pascale rouquette,françoise prud'honUn spectacle original proposé par deux artistes : Pascale Rouquette, conteuse, Françoise Prud'hon, musicienne au cristal Baschet. Spectacle qui nous donnera l’occasion de  (re)découvrir ce texte magnifique et d’entendre un instrument étonnant et remarquable.

Cette adaptation musicale et narrative entremêle récit, lecture et musique :

  • Ø  le récit pour comprendre l’histoire,grand meaulnes,aain-fournier,littérature,maison d'écrivain françois fabié,aveyron,cristal baschet,pascale rouquette,françoise prud'hon
  • Ø  La lecture à haute voix pour goûter les mots d’Alain-Fournier.
  • Ø  La musique au cristal Baschet pour plonger dans les émotions. La partition musicale a été composée à partir de thèmes de Claude Debussy, pour ses harmonies, ses couleurs, évocatrices de celles de la Sologne, et Igor Stravinski pour son rythme, ses ruptures qui nous renvoie à l’énergie de l’adolescence, ce printemps de la vie.

L’Instrument créé par les frères Baschet dans les années 1960, grand meaulnes,aain-fournier,littérature,maison d'écrivain françois fabié,aveyron,cristal baschet,pascale rouquette,françoise prud'honle cristal Baschet est constitué d’un clavier horizontal de tiges de verre que l’on mouille avec de l’eau, et que l’on met en vibration d’un mouvement de caresse des doigts. Vibration qui est transmise aux tiges filetées métalliques, qui produisent le son, lui-même véhiculé par deux amplificateurs acoustiques, l’un en forme de feuille métallique, l’autre plus humble en forme de cône en plastique.

grand meaulnes,aain-fournier,littérature,maison d'écrivain françois fabié,aveyron,cristal baschet,pascale rouquette,françoise prud'hon

 

La clarté du récit, restituant la trame de l’histoire grâce au travail remarquable de Pascale Rouquette, nous amène naturellement dans les pages du roman nous permettant ainsi d’en goûter la langue. La musique, elle, nous en restitue l’atmosphère et les émotions grâce à la résonance toute particulière de cet instrument si particulier, étrange et fascinant, qui offre de grandes potentialités de timbre et d’expressivité qu’exploite admirablement Françoise Prud’hon.

La sobriété de la mise en scène permet d’envelopper le public et le plateau dans l’atmosphère fantasmagorique du roman créant une continuité et une connivence entre les artistes et la salle. Une table qui nous parle de l’école où s’origine le roman, côté classe ou côté jardin.  Une table sur laquelle on distingue des exemplaires du roman dans diverses éditions suggérant la dimension du temps dans laquelle cette œuvre s’est inscrite. Le cristal n’est pas sous le regard mais caché derrière une tenture. Ainsi le regard du spectateur n’est pas distrait et son oreille reste attentive au son de la voix et de l’instrument jusqu’à son dévoilement qui accompagnera le dénouement de l’histoire.

Une soirée familiale à ne pas manquer.

Les commentaires sont fermés.